Résumé des Films du Studio Ghibli

Résumé des Films du Studio Ghibli

de lecture - mots

Je suis sûre que vous savez qu'il y a beaucoup de Films qui ont été réalisés par le Studio éponyme Japonais, Ghibli. Certains n'ont pas connu le succès qu'ils méritaient outre mer et c'est pour cela que nous vous avons concocté un petit Guide rapide, avec un résumé concis pour vous permettre de vous y retrouver plus facilement ! 

1. Le Voyage de Chihiro (2001)

voyage de chihiro

Une famille prend un mauvais virage sur le chemin d'une nouvelle maison et une jeune fille est plongée dans une sombre aventure en compagnie d'obsédants esprits, de sorcières, de monstres et autres créatures fantastiques. C'est le film de M. Miyazaki le plus incroyable et hypnotisant de tous les temps.

2. La Princesse Mononoké (1997)

princesse mononoké

Une fantaisie magnifiquement imaginée, un vibrant plaidoyer pour vivre en équilibre avec la nature et une aventure fascinante qui rappelle les films classiques de samouraïs de Kurosawa - que ne faut-il pas aimer ? C'est certainement le film qui a attiré le plus l'attention du Studio Ghibli en Amérique, mais il n'a pas autant transporté les téléspectateurs que pour "Le Voyage de Chihiro".

3. Mon Voisin Totoro (1988)

totoro

Les sœurs Satsuki et Mei emménagent dans un chalet délabré pendant que leur mère est en convalescence dans un hôpital voisin, elles surmontent leurs craintes avec l'aide de nouveaux amis peut-être imaginaires, dont un chat souriant qui se transforme en bus et l'immense Totoro, à la fourrure douce et imperturbable. De la part de M. Miyazaki, c'est d'une simplicité trompeuse et d'un caractère enfantin, mais extrêmement émouvant, une vision direct vers les joies et les horreurs de l'enfance.

4. Porco Rosso (1992)

porco rosso

Moins connu que les autres grands chefs d’œuvres de Miyazaki, cet hommage aux sensations aériennes vintage Italiennes est aussi magnifiquement dessiné et coloré que tout ce qu'il a fait auparavant. Et c'est très amusant. Les aventures du pilote d'hydravion Porco Rosso (le cochon rouge vif) allient l'exubérance du samedi matin à la romance hollywoodienne des années 1930.

5. Laputa : Le Château dans le Ciel (1986)

laputa le château dans le ciel

Premier film officiel du Studio Ghibli, cette production d'Hayao Miyazaki n'est pas aussi complexe ou finement polie que les films qui lui succéderont, mais c'est une aventure regorgeant d'action presque parfaite. Une jeune fille poursuivie par des pirates aéroportés et des responsables gouvernementaux avides de pouvoir tente de sauver le château flottant de Laputa de la destruction, une tâche qui implique des dirigeables Steampunk, un voyage en train éprouvant et quelques robots géants. Une magnifique poésie à lui tout seul.

Le style Steampunk est assez souvent abordé dans les films d' Hayao Miyazaki. Si vous voulez en savoir plus par rapport à ce style, n'hésitez pas à aller voir l'article "Steampunk  : définition et origine" réalisé par La-boutique-steampunk.com.

6. Le Château Ambulant (2004)

Le chateau ambulant

Cette fable sombre n'est pas un succès auprès de certains fans de Miyazaki - l'histoire prend des tournures excentriques, et sont en lien avec l'émotion, la caractérisation et l'image plutôt que l'intrigue. Mais il nous livre cependant une beauté contrastante. L'histoire d'amour non conventionnelle entre Hauru, un magicien mi-homme, mi-oiseau qui erre dans la campagne, dans le domicile grinçant de ferraille relatif au titre, et Sophie, une jeune bourgeoise qui a été transformée en vieille femme par la malédiction d'une sorcière.

7. Pompoko (1994)

pompoko

Le meilleur film d'Isao Takahata, qui a commencé le studio avec M. Miyazaki. Il nous livre une allégorie comique sur la lutte contre des meutes de tanuki (ratons laveurs japonais, dits aussi Kitsunes) qui unissent leurs forces pour combattre les promoteurs immobiliers humains. C'est un récit très terre-à-terre et ça roule d'une façon différente des films de son co-fondateur.

8. Kiki la Petite Sorcière (1989)

kiki la petite sorcière

C'est l'histoire de l'arrivée à l'âge adulte d'une sorcière malicieuse et maladroite qui quitte la maison à 13 ans pour trouver une ville et un emploi, comme les sorcières le doivent. Une histoire conventionnelle mais délicieuse et rigolote abordant la découverte de soi et l'héroïsme d'une manière touchante. De la part de M. Miyazaki, c'est une véritable poésie moralisatrice dont il nous fait part.

9. Mes Voisins les Yamadas (1999)

mes voisins les yamada

Le Studio Ghibli nous livre ici la vaste comédie de famille de M. Takahata, une bande dessinée dont les dessins à l'aquarelle et les esquisses au trait de type Estampe ne suivent pas le style de la maison habituel. Les mésaventures de la famille sont des choses standard, mais l'art est continuellement inventif.

10. Nausicäa, de la Vallée du Vent (1984)

nausicaa

Un film de Ghibli en bonne et due forme, si ce n'est par son nom - c'était le dernier film d'Hayao Miyazaki avant la fondation du studio - « Nausicäa » a été une œuvre formatrice pour lui et aussi elle fût sa première collaboration avec le compositeur Joe Hisaishi, qui a marqué tous ses films depuis. Précurseur de la plus ambitieuse fable « Princesse Mononoké », c'est un conte post-apocalyptique sur une Terre où des tribus d'humains se cachent des insectes gigantesques qui veulent les exterminer.

11. Conte de la Princesse Kaguya (2013)

conte de la princesse kaguya

Ce récit conte l'histoire d'une princesse pleine d'entrain qui jaillit d'une pousse de bambou enchantée, du coupeur de bambou et de sa femme qui l'élèvent, pour finalement l'emmener loin de ses montagnes bien-aimées et en faire une vraie femme de noble. Rendu dans un style calligraphique avec une palette d'aquarelles, ce conte de fées réalisé par Mr. Takahata a une grande réputation, bien qu'il soit plus simple que profond. Petit bémol, la longueur du film (2h17), bien trop excessive.

12. Ponyo, sur la Falaise (2008)

ponyo

Le point de vue d'Hayao Miyazaki sur "La Petite Sirène". Un petit poisson courageux et fier qui se lie d'amitié avec un humain (Sosuke) et essaie de vivre sur terre. Ce film est visuellement ravissant. Ses scènes sous-marines phosphorescentes et ses vagues à la Hokusai sont aussi belles que tout ce qu'il a pu réaliser auparavant. L'histoire, cependant, est moins intense et plus sentimentale que sa meilleure œuvre.

13. Souvenirs Goutte à Goutte (1991)

souvenirs goutte à goutte

Une employée de bureau de 27 ans part en voyage à la campagne, dans la région de Yamagata pour aider son beau-frère à la ferme. L'idée d'être en accord avec ses propres valeurs traditionnelles et personnelles est mis en jeu ici. C'est un récit intelligent, poignant et un peu ordinaire que nous livre Isao Takahata ici.

14. Le vent se lève (2013)

Le vent se lève

Le dernier film de M. Miyazaki jusqu'à présent est aussi le plus simple et probablement le moins intéressant, bien que ses images de la vie dans les années 1930 et 1940 au Japon et de l'aviation
ancienne soient belles et intéressantes en soi. Basé sur la vie d'un concepteur d'avion dont l'amour pur du vol s'est traduit par la conception d'avions de combat mortels pour l'armée de l'air japonaise, il continue la fascination que l'on a de l’accomplissement, que M. Miyazaki a laissé dans plusieurs films, en commençant avec "Nausicaa".

15. Le Royaume des Chats (2002)

le royaume des chats

Si vous n'aviez jamais vu un film de Miyazaki cette fable amusante d'Hiroyuki Morita évoquant des animaux parlants avec les angoisses d'une jeune adolescente viendrait à point ! Une fille empêche un chat d'être écrasé par un camion et gagne les faveurs d'un royaume secret où les félins parlent, gesticulent et marchent. Il n'est pas sans rappeler les échos d'« Alice au pays des merveilles ».

16. Le Tombeau des Lucioles (1988)

Le Tombeau des Lucioles

L'histoire d'un frère et d'une sœur survivant seuls au milieu des incendies et de la famine pendant la Seconde Guerre mondiale, la parabole de M. Takahata sur le nationalisme japonais et le coût élevé de la fierté est souvent citée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de Ghibli. C'est une histoire facile à raconter, mais c'est aussi poignant, triste et relatant d'un véritable constat alarmant.

17. Si tu tends l'Oreille (1995)

Si tu tends l'Oreille

Yoshifumi Kondo était considéré comme l'héritier apparent de M. Miyazaki et de M. Takahata pour le Studio Ghibli, mais il est mort après avoir réalisé ce film. M. Miyazaki a écrit le scénario d'une histoire d'amour entre une jeune fille timide et un luthier en herbe (et un chat qui parle), mais le résultat ressemble à beaucoup d'anime non issus et réalisés par les Ghibli. On ne retrouve donc pas l’intérêt premier si la patte du studio n'est pas présente.

18. La Colline aux coquelicots (2011)

La Colline aux coquelicots

Hayao Miyazaki a développé et co-écrit le scénario de cette pièce d'époque rebondissante, qui se déroule à Yokohama au début des années 1960 et tourne autour d'une pension qui surplombe le port très fréquenté de la ville. C'est une histoire d'amour de jeunesse et d'enchevêtrements familiaux secrets, avec un peu de l'époque à l'arrière-plan, avec la compétence du fils d'Hayao Miyazaki, Goro, à l'écran.

19. Arrietty, le Petit Monde des Chapardeurs (2010)

Arrietty, le Petit Monde des Chapardeurs

Un adolescent visite la maison d'enfance de sa mère et découvre de minuscules humains vivant sous le plancher, tout ça entouré d'une petite histoire surplombé d'une animation charmante et attendrissante. Malheureusement sans grand intérêt, le scénario tourne un peu en rond et le manque d'intrigue se fait ressentir. 20.Je peux entendre l'océan (1993) Une histoire d'amour à propos d'un triangle amoureux doux et amer de jeunesse à l'école, ce téléfilm de Tomomi Mochizuki était une expérience pour laisser les jeunes membres de l'équipe Ghibli faire leur propre film. Cela n'a pas été répété.

20. Souvenirs de Marnie (2014)

Souvenirs de Marnie

Une histoire de fantôme abordant la thématique de l'isolement et de l'amitié. Inspirée du roman « When Marnie was here » de Joan Robinson, il raconte l'histoire d'une jeune fille solitaire qui va être envoyée à la campagne pour soigner son asthme, elle rencontrera Marnie, qui ne semble pas pouvoir quitter les marais. Malheureusement, « Souvenirs de Marnie » de Hiromasa Yonebayashi démontre bien que travailler dans le même studio qu'Hayao Miyazaki ne signifie pas forcement que vous pouvez apporter sa magie à une histoire de passage à l'âge adulte féminin.

22. Les Contes de Terremer (2006)

Les Contes de Terremer

Les romans fantastiques d'Ursula K. Le Guin sur un monde aquatique de mages et de dragons font l'objet ici d'une adaptation prosaïque et laborieuse du jeune Goro Miyazaki. L'histoire se déroule à Terremer, un monde fantastique où le prince Arren, fuit son château et apprends à dépasser ses peurs et à s'affirmer.
Nous espérons que cette liste non exhaustive de films réalisés par Hayao Miyazaki et par le Studio Ghibli vous aura plu ! Nous avons essayé de condenser de la meilleure manière des résumés, agrémentés de petits commentaires afin de vous éclairer sur certains. Nous nous retrouverons prochainement pour une analyse plus poussée de chacun !


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.